Ce qu'il faut savoir avant de signer son contrat de prévoyance !

Photo Ce qu'il faut savoir avant de signer son contrat de prévoyance !

Signer un contrat de prévoyance permet de se prémunir contre un risque. Comme cette convention permet à l'assuré de recevoir une indemnisation financière de la part de son assureur en cas d'incident, il est important de bien connaître son contenu avant sa conclusion. Voici une liste de tout ce qu'il faut savoir avant de signer un contrat d'assurance afin de ne pas être insatisfait de la prestation de votre assureur.


Le contrat et ses rouages

La souscription d'un contrat de prévoyance ne doit jamais se faire sur un simple coup de tête. Avant de signer, l'assuré est tenu de bien lire les clauses édictées dans la convention. Ce contrat doit contenir les mentions suivantes.


Il doit indiquer les noms et les coordonnées des souscripteurs c'est-à-dire l'assuré et l'assureur. S'il s'agit d'un contrat collectif, le document doit énumérer le nom de la compagnie d'assurance, de l'entreprise et de son salarié.


Puis, il faut se pencher sur les clauses de garantie. Elles varient en fonction du type de contrat que l'assuré a souscrit. Il peut s'agir d'une assurance décès, invalidité ou retraite. Les garanties contiennent des renseignements concernant la durée de l'engagement, le montant de la cotisation et ses modalités de paiement. L'adhérent doit aussi bien vérifier les stipulations sur l'indemnisation pour savoir dans quels cas il bénéficie d'un remboursement de la part de son assureur.


Quelques points à ne pas négliger avant de signer un contrat de prévoyance

À part les clauses sur les garanties, l'assuré doit également bien vérifier la franchise. Cela permet de savoir dans quels cas l'assuré ne recevra pas une indemnisation de l'assureur en cas d'arrêt de travail, d'invalidité, d'accident de la route ou d'hospitalisation.


L'assuré doit aussi porter une attention particulière aux exclusions. Cette clause explique les risques qui ne sont pas pris en compte dans le contrat de prévoyance. Généralement, ils touchent surtout les activités sportives dangereuses, la chirurgie esthétique, les cures thermales et le suicide. Avant de signer le contrat, l'adhérent doit aussi examiner si le contrat ne contient pas une clause d'exclusion territoriale. En effet, certaines assureurs n'offrent pas une indemnisation si le risque s'est produit dans un autre pays.


Comment résilier ce contrat ?

Lors de la signature d'un contrat de prévoyance, il est important de porter une attention particulière aux modalités de résiliation. Elles varient en fonction du type de contrat.


Pour le contrat individuel, l'assuré peut le résilier tous les ans à la date d'anniversaire de son adhésion auprès de l'organisme assureur. Toutefois, il est tenu de respecter le délai de préavis indiqué dans la convention. Par exemple, pour la compagnie Filiassur, le délai de préavis est de 2 mois avant le jour de la conclusion du contrat de prévoyance décès. Filiassur, leader dans son domaine, fournit différentes prestations en matière de prévoyance.


S'il agit d'un contrat de prévoyance collective, l'employeur doit obtenir l'accord des travailleurs. Pour cela, la société peut procéder à un vote pour savoir si les salariés sont en accord avec la décision du dirigeant. Dans certains cas, le chef d'entreprise peut annuler le contrat sans avoir besoin de l'accord de ses employés.